SOPHIE CALLE au musée de la Chasse et de la Nature

Le musée de la Chasse et de la Nature a invité Sophie Calle à investir ses salles. Faisant du musée son « territoire », elle y insère ses propres travaux, construits sur les frontières entre autobiographie et récit fictionnel. Sur le chemin de Sophie Calle, on trouve également des animaux, tantôt compagnons intimes, tantôt créatures fantasmatiques. Les animaux naturalisés occupent même une place essentielle dans sa vie. Elle leur attribue une fonction de représentation, établissant une connexion affective avec le monde de ses proches. La ménagerie empaillée qui peuple son univers vient habiter les salles du musée de la Chasse et de la Nature le temps de l’exposition.

Sophie Calle nous a demandé de faire une caisson lumineux « ou l’on ne voit rien ». Elle a superposé son texte sur une photo de son père et, à la lecture du texte, son image n’est pas visible. C’est au bout de quelque temps (35 secondes) que l’image apparaît et le texte passe au deuxième plan. Cela ne dure que quelques secondes, avant extinction, nous laissant avec l’image douce de son père, qui continue d’exister dans notre mémoire.
Le texte, gravé sur un plaque de verre acrylique, reste blanc, même lors de l’allumage du rétroéclairage.
C’est comme un diorama, que Sophie Calle nous présente, un hommage à l’image, à l’écriture et à son père.

DU 10 OCTOBRE 2017 AU 11 FÉVRIER 2018   62, rue des Archives 75003 Paris

s calle

Géraldine Cario « Réparation II », Galerie Laure Roynette, Paris

La Galerie Laure Roynette, 20 rue de Thorigny, 7503 PARIS, présente du 12 octobre au 19 novembre 2017, la nouvelle exposition personnelle de Géraldine Cario « Réparation II »

« Géraldine Cario rassemble des morceaux épars de photographies en acceptant de montrer les blancs, les absences, ce qui n’est pas dit, ce que l’on ne connait pas… Ainsi ses installations, ses montages, ses sculptures qui tentent d’approcher l’intime nous permettent de sortir de la raideur de l’Histoire et finalement de son inhumanité. »

Vernissage le jeudi 12 octobre 18h – 21h

un caisson lumineux fait par la Société Lumière :

CARIO

G CARIO

Xavier Lucchesi / Radiographies artistiques du corps humain

du 22 au 24 septembre 2017

Les Jours de Lumière 2017, le festival biennal à Saint Saturnin, un village médiéval situé au cœur de l’Auvergne, à côté de Clermont-Ferrand, qui a pour sa 10ème édition comme thème « Transparences ». Le festival accueille des travaux de Xavier Lucchesi Radiographies artistiques du corps humain, dont caissons lumineux avec animation faits par la Société Lumière.

XAVIER LUCCHESI - copie

logo SL

Hélène Delprat à La Maison Rouge

exposition « I Did It My Way »  à La maison rouge 10 boulevard de la bastille 75012 Paris

jusqu’au 17 septembre 2017

mrDPfrHDelprat9250 - copieun caisson lumineux géant « Tapisserie enfant » 2m60x3mètres fabriqué par nos soins

IMG_1553 - copie

http://culturebox.francetvinfo.fr/le-blog-de-thierry-hay/2017/06/26/la-bombe-artistique-helene-delprat-a-la-maison-rouge-exposition-i-did-it-my-way.html

http://www.telerama.fr/sortir/a-la-maison-rouge-helene-delprat-ou-l-art-du-contre-pied,159822.php

http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/09/01/les-bric-a-brac-d-helene-delprat-a-la-maison-rouge_5179805_1655012.html

http://www.lesinrocks.com/2017/07/15/arts/way-lexplosion-helene-delprat-la-maison-rouge-11964042/

Caisson Lumineux Tombeaux des Califes

Société Lumière vient de fabriquer pour les architectes Ameller&Dubois un caisson lumineux à partir d’une photographie très ancienne Tombeaux des Califes, le Caire, 1858, par François Joseph Edouard de Campigneules (Waxed paper negative
23.6 x 32.6 cm). C’est un caisson lumineux sur piles, avec un mélange de lumière artificielle et lumière de jour. Nous avons utilisé des LED SOFTLIGHTS BICOLOR qui donnent un résultat plus doux, plus profond.

IMG_1237 - copieCapture d’écran 2017-04-20 à 15.03.51 - copieemplacement des batteries                                         Softlights LED