Seb Janiak, The Mass Gallery, Tokyo, Japan

Série « THE KINGDOM » constitue une étape essentielle dans le travail de Seb Janiak
Inspirée par le livre des morts Tibétain, le « Bardo Thodol » dans lequel, l’âme dépouillée de son enveloppe mortelle doit faire face à ses désirs refoulés, à ses colères, à ses peurs, trace de son passage dans la matière sur terre.

caisson lumineux Bardo Thodol, 144,5×172,8x9cm, fabriqué par la Société Lumière
cadre inox F17, aimanté, poli miroir
collage « sandwich » afin de rigidifier l’image
caisson en bi-tension 100V (Japon)

Bardo Thodol de Seb Janiak, The Mass Gallery, Tokyo, Japan

MIRCEA CANTOR, Unpredicteble Future

à la galerie Dvir Brussels, 67 rue de la Régence, 1000 Brussels, Belgium
exposition « Hommage to Georges Perec » avec un caisson lumineux de Mircea Cantor, fabriqué par nos soins
January 30th, 2019 – March 16th, 2019

nous vous recommandons vivement une exposition au Musée de la chasse et de la Nature à Paris qui donne carte blanche à Mircea Cantor
62, rue des Archives 75003 Paris
du 15 JANVIER 2019 au 31 MARS 2019

 

Cédric Delsaux à la Galerie Patrick Gutknecht

78 rue de Turenne  à partir du 24 mai 2018
IMG_0357 - copieCédric Delsaux présente un nouveau volet de sa série Dark Lens
avec un grand caisson lumineux « Destroyer » fabriqué par la Société Lumière

delsaux_destroyer_55 - 176X130 - copieSociete Lumiere LOGO cadre« Nous créons des entrelacs compliqués entre réel et fiction : je ne parle que de ça dans mon travail. A quel point nous sommes décollés du réel et comment nous le reconstruisons avec nos propres fictions. » Cédric Delsaux

“Depuis longtemps de nombreux artistes ont interprété l’univers de Star Wars bien au-delà de tout ce qui fut représenté dans les films. Une des interprétations les plus unique et intriguante que j’ai pu voir est celle du photographe Cedric Delsaux qui a brillamment integré des personnages de Star Wars dans des paysages urbains et industriels indiscutablement terrestres. Aussi novateur et dérangeant que puisse être son travail, il n’en est pas moins plausible. »
George Lucas

le moment où Cédric découvre sa photo mise en caisson lumineux :

CD AT Aeroport

Hélène Delprat au Musée des Beaux-Arts de Caen

Capture d’écran 2018-05-22 à 14.52.54du 17 Mars au 26 Aout 2018

Hélène Delprat est une insatiable dévoreuse et collectionneuse d’images. Se laissant guider par des associations d’idées, de mots, d’images tout autant que par un événement de l’actualité ou une archive, elle propose un monde de pensées visuelles, un petit théâtre de la métamorphose, un foisonnant cabinet de curiosités, une encyclopédie extravagante du vivant. L’univers d’Hélène Delprat est d’une grande richesse. D’immenses toiles peintes voisinent avec des dessins sur calque, des collages, des petits films, des photographies. Dont une dizaine de caissons lumineux 80×60 cm fabriqués par nos soins.

logo SL

SOPHIE CALLE au musée de la Chasse et de la Nature

Le musée de la Chasse et de la Nature a invité Sophie Calle à investir ses salles. Faisant du musée son « territoire », elle y insère ses propres travaux, construits sur les frontières entre autobiographie et récit fictionnel. Sur le chemin de Sophie Calle, on trouve également des animaux, tantôt compagnons intimes, tantôt créatures fantasmatiques. Les animaux naturalisés occupent même une place essentielle dans sa vie. Elle leur attribue une fonction de représentation, établissant une connexion affective avec le monde de ses proches. La ménagerie empaillée qui peuple son univers vient habiter les salles du musée de la Chasse et de la Nature le temps de l’exposition.

Sophie Calle nous a demandé de faire une caisson lumineux « ou l’on ne voit rien ». Elle a superposé son texte sur une photo de son père et, à la lecture du texte, son image n’est pas visible. C’est au bout de quelque temps (35 secondes) que l’image apparaît et le texte passe au deuxième plan. Cela ne dure que quelques secondes, avant extinction, nous laissant avec l’image douce de son père, qui continue d’exister dans notre mémoire.
Le texte, gravé sur un plaque de verre acrylique, reste blanc, même lors de l’allumage du rétroéclairage.
C’est comme un diorama, que Sophie Calle nous présente, un hommage à l’image, à l’écriture et à son père.

DU 10 OCTOBRE 2017 AU 11 FÉVRIER 2018   62, rue des Archives 75003 Paris

s calle